Un p'tit coin d'paradis
Hommage à Georges Brassens
Création Mars 2005
-*-

Un retour aux sources pour Patrice Bourgeon qui, comme beaucoup de chanteurs de sa génération a appris ses premiers accords de guitare sur les partitions des chansons du bon maître… L‘occasion pour Patrice de lui rendre hommage à travers une récente composition :
« J‘en ai sué, j‘en ai mangé
des septièmes, des diminuées
Ah tes foutus putains d‘accords... »
Puis se furent les années de « manche » aux terrasses des cafés :
« …Avec tes couplets, j‘ai gagné
ne m‘en veux pas, quelques deniers
dans les bistrots de Lille où Brest... »
Et puis vint l‘envie de composer à son tour :
« …Tu m‘as donné le goût d‘écrire
sur tes pas j‘ai voulu courir... »
Et enfin, l‘apprentissage de la scène :
« …Mon salaud c‘est à cause de toi
sur cette scène si je suis là
comme un Pierrot dessous la lune
si je n‘suis pas dev‘nu notaire
tu y es pour beaucoup pépère
mais sans rancune... »
Mais que ce fût un crève-cœur, que de choisir 25 chansons parmi l‘œuvre de Brassens, car
« tout est bon chez lui, il n‘y a rien à jeter, sur l‘île déserte il faut tout emporter... »


Patrice Bourgeon avec Pierre Nicolas
(Contrebassiste de G. Brassens durant 30 ans)
lors d'une séance studio en 1985


Et puis, il y a eu le travail d‘orchestration qui exige respect et sobriété, tout en apportant une musicalité propre à la personnalité des musiciens de la Compagnie des Zincs, mais ce fût un travail passionnant.
Et voilà, une heure trente de spectacle ou les quatre acteurs évoluent avec un plaisir évident
Dans l‘atmosphère intimiste créé par les chaudes lumières de Ludovic Bourdais, plaisir partagé par le public qui reprend de belle humeur les refrains de tonton Georges…
-*-
http://www.kwagga.de/bourgeon/
© P.Bourgeon   html: M.Becker        www.kwagga.de